Tout ce que vous devez savoir sur un syndic de copropriété à Tonnerre

Partager sur :

Pour faire simple, un syndic est chargé de représenter de manière légale une copropriété. Il peut être une personne morale ou physique. Est-ce obligatoire d’avoir un syndic de copropriété ? Quels sont les différents modèles de syndic ? On fait le point dans ce guide.

Quelles sont les missions du syndic ?

En tant que représentant légal du syndicat des copropriétaires, un syndic de copropriété à Tonnerre a plusieurs missions :

  • Une gestion financière de la copropriété

À ce titre, le syndic de copropriété soumet au vote des copropriétaires un budget prévisionnel annuel et les comptes de la copropriété en question. Aussi, il est chargé d’ouvrir un compte au nom du syndicat des copropriétaires.

  • Une gestion administrative de la copropriété

Outre la gestion financière, un syndic doit également veiller à la bonne administration de la copropriété, ce qui signifie l’exécution de tâches, entre autres, la mise à jour de la liste des copropriétaires, la tenue à jour de la fiche synthétique de la copropriété. Il doit veiller, en outre, à la bonne exécution du règlement de copropriété, ainsi que des décisions prises en AG.

Les divers types de syndic

Tout copropriétaire peut librement choisir un syndic parmi les trois modèles de gestion décrits par la loi de 1945 : le syndic professionnel, bénévole et coopératif.

  • Le syndic professionnel

Le syndic professionnel est le mode de gestion de la copropriété le plus courant et le plus connu. De manière concrète, quand une copropriété est gérée par un syndic professionnel, celui-ci prend en charge la gestion de ladite copropriété en échange du paiement d’honoraires. Cela revient à dire que ce sont les copropriétaires qui règlent le syndic professionnel au moyen des charges de copropriété.

  • Le syndic bénévole

Il s’agit d’un copropriétaire élu en AG qui détient la qualité de syndic et qui assure la gestion de la copropriété. Les copropriétaires peuvent décider d’octroyer une rémunération au syndic bénévole par un vote en assemblée générale à la majorité absolue. Dans cette optique, la somme de la rémunération sera imposée au titre des bénéfices non commerciaux.